Traiter son cheval contre les tiques et insectes

tiqueDans quelques semaines reviendront les beaux jours et avec eux les tiques, moustiques et autres nuisibles prêts à assaillir votre cheval. Vous serez certainement tentés par l’un des nombreux répulsifs présents sur le marché, mais êtes-vous bien renseignés sur les dangers de ces produits ?

Petit florilège des effets indésirables

La plupart des répulsifs et insecticides peuvent entraîner des troubles neurologiques, provoquant des convulsions et difficultés respiratoires, notamment ceux à base de diazinon, de pyréthrinoïdes ou de propoxur. Les pyréthrinoïdes (perméthrine, tétraméthrine,…), en plus d’être neurotoxiques, provoquent des dermatites parfois très sévères. Le tétrachlorvinphos, également très employé comme répulsif, a un effet immunodépressif avéré.

Un mal pour un bien ? A vous de juger, mais je vous conseille de réfléchir à deux fois avant de déployer tout un arsenal chimique sur votre équidé.

Ma solution alternative : le géraniol

Naturellement présent en petites doses dans le géranium, la rose et le citron, le géraniol est un répulsif extrêmement efficace, déshydratant les tiques et insectes en s’attaquant à la chitine de leur exosquelette. De plus, cette substance est inoffensive, en témoigne son utilisation massive comme arôme alimentaire ou encore dans les parfums.

Cependant, les quelques répulsifs au géraniol disponibles sur le marché relèvent de l’escroquerie. En effet, le principe actif y est directement dilué dans l’eau, alors que le géraniol n’est pas soluble et flotte donc à la surface comme de l’huile. Seules quelques pulvérisations seront donc utiles sur tout votre flacon.

C’est pour cette raison que j’ai développé mon propre produit, en utilisant un savon noir surgas à l’huile d’olive (fait maison), pour créer une émulsion géraniol-eau bien homogène. L’excès d’huile et la glycérine naturellement présents dans ce savon le rendent non-irritant et permettent une utilisation sans rinçage. De plus, l’huile d’olive est également utilisée traditionnellement contre les tiques, ce qui ne peut que renforcer l’effet du produit.

Résultats expérimentaux

L’automne dernier, aux températures très douces, a été propice à la prolifération des tiques et mouches plates. Ayant placé mes chevaux au pré dans une zone humide, tous les ingrédients étaient réunis pour voir apparaître par centaines ces nuisibles. Quelques pulvérisations de l’émulsion de géraniol à 1 % sur mes chevaux et en 24h tous avaient disparu. De plus, ils sentaient bon le géraniol durant plusieurs semaines, ce qui a éloigné les tiques jusqu’en hiver.

Si vous souhaitez expérimenter mon émulsion de géraniol, contactez-moi. Il m’en reste encore une bonne quantité en stock 😉 .